Reprise : des nouvelles de la thèse… et du reste

Depuis le dernier article sur ce carnet de recherche, un certain nombre de choses ont eu lieu. D’abord et surtout, j’ai soutenu ma thèse en octobre dernier à Montréal : “The Elusive Silver Gamer: Representations and Practices of Older Video Game Players”, sous la direction de Bart Simon. Ça a été un très beau moment, et le manuscrit paraîtra d’ici quelques mois sur le dépôt Spectrum de l’université Concordia.

Ensuite, j’ai eu la chance de participer à plusieurs projets de recherche au cours des années. Les deux éditions de l’Observatoire de la Mixité des Filles de la Photo, en 2020 et 2021, ont été les deux grands chantiers menés à mon retour en France en 2018. La participation à l’enquête Cinégalité pour l’analyse statistique, en 2022, m’a donné l’occasion de me remettre à R et à l’analyse quantitative avec plaisir. Depuis 2018, je suis aussi entrée au bureau de l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines avec les camarades Charles Meyer et Esteban Giner. On a mis en place plusieurs projets et évènements qui me tiennent à cœur : des ateliers de lecture en études du jeu vidéo, une Paper Jam d’une semaine pendant laquelle on a produit un fanzine académique sur les Aberrations numériques, une journée doctorale à Louvain-la-Neuve, un séminaire sur les actualités de la recherche sur le numérique en sciences humaines. Et j’ai eu le plaisir de présenter mon travail dans un certain nombre de contextes dans et hors de l’université. Parmi les grandes fiertés de cette année, il y a le passage au podcast Silence on Joue et la discussion avec Erwan Cario sur mon travail de recherche.

Pour valoriser tout ce qui a été fait et tout ce qui le sera, j’ai mis à jour et au propre ce carnet de recherche. Il devient une vraie page personnelle qui présente mon travail de recherche et mes engagements divers. Ce sera aussi une vitrine pour les projets de l’année à venir. En effet, maintenant que la thèse est finie, j’ai prudemment espoir de prendre un rythme de publication plus régulier sur ce carnet.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Gabrielle Lavenir (13 janvier 2023). Reprise : des nouvelles de la thèse… et du reste. Gabrielle Lavenir. Carnet de recherche. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pejk


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.